Jeudi 9 juin de 14h à 17h @ Peuple et Culture, 45 rue du Beau Mur

00 Café ANTIFA 10 copie

"Partout où la liberté règne elle est incessamment attaquée et très souvent en péril. Tout Etat libre où les grandes crises n'ont pas été prévues est à chaque orage en danger de périr."

 Jean-Jacques Rousseau

Le droit protège les  libertés de choix, d'actions, d'expressions, de convictions, d'associations.  Cet atelier interrogera les plumes individuelles et collectives sur les mobilisations de nos libertés  par temps de crises. Jusqu'où ne pas aller trop loin, entre bébé et eau du bain?

 

Les propositions seront stimulées par des vidéos, textes, analyses.

Cet atelier est mené selon les méthodes de l'éducation populaire et l'écriture s'y inscrit comme levier de citoyenneté.

Pour tous à partir de 14 ans - Gratuit.

Pas de prérequis hormis l'usage élémentaire de la langue française.

dans les locaux de Peuple & Culture ASBL (rue du Beau-Mur 45, 4030 Liège).

Plus d'infos sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Mercredi 25 mai 2022 de 15 à 17h, espace rencontre bibliothèque Georges Orwell, Place Xavier Neujean 22, 4000 Liège.

00 Café ANTIFA 9 copieAttaques contre les droits des travailleur·euses, chasse aux exilé·es, racisme, islamophobie, violences policières, restriction des libertés publiques, répétitions de scores électoraux records pour les extrêmes-droites, multiplication de groupuscules d’ultra-droite violente : c’est sans surprise que Ludivine Bantigny et Ugo Palheta emploient l’adjectif “délétère” pour décrire le climat politique aujourd’hui en France. Dans « Face à la menace fasciste », un court essai qui transpire l’urgence à affronter ce « virus », l’historienne et le sociologue se penchent plus particulièrement sur la fascisation en œuvre en France, accélérée et exacerbée par le néolibéralisme autoritaire du premier quinquennat d’Emmanuel Macron. Loin d’être utilisé comme une formule choc ou avec légèreté, cette possibilité du fascisme est étudiée et discutée avec gravité. Pourtant, il ne s’agit pas d’en faire simplement le constat mais bien d’ouvrir des pistes afin d’affronter la menace.

S’il prend des formes propres au pays, ce virus existe également en Belgique. Afin de mieux comprendre ce processus mais aussi échanger sur quel(s) antifascisme(s) nous avons besoin dans cette période trouble, Peuple & Culture, les Territoires de la Mémoire et le Front Antifasciste de Liège vous invitent à ce Café Antifasciste #9 une rencontre avec Ludivine Bantigny qui sera suivie par un échange avec le public.

 

 

Afin de préparer cet échange, un arpentage du livre est proposé le mardi 24 mai de 18h à 21h.

Plus d’informations sur : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Le 20 avril 2022 de 20h15 à 23h00 @ Peuple et Culture 45 rue du Beau Mur 4030 Liège

00 Café ANTIFA 8Pour ce 8ème café antifasciste, Peuple & Culture vous propose un moment collectif d'analyses et d'échanges autour des élections présidentielles françaises. Ce 20 avril, dès 20h00 nous aurons l'intervention de Cédric Bottero (FR), président de l'association Vigilances et Initiatives Syndicales, qui échangera avec nous sur la campagne, les luttes menées et à venir mais aussi sur des conseils que peuvent nous donner des antifascistes français dans un moment où les extrêmes-droites françaises et belges s'allient. Ensuite, à partir de 21h, nous regarderons ensemble le débat télévisé entre les deux candidats en lice pour le second tour.

Les sondages relatifs aux élections présidentielles en France sont inquiétants : un bloc nationaliste regroupant diverses droites extrêmes et extrêmes-droites qui approche des 40% d’intention de vote (parmi les personnes votantes), le « macronisme » du président sortant crédité à un peu moins de 30 % malgré un durcissement autoritaire particulièrement conséquent durant le précédent quinquennat (répression des gilets jaunes, programme anti-social et de flexibilisation, en passant par les lois « Sécurité globale » ou encore celle contre le « Séparatisme », etc.) et la gauche de Mélenchon qui atteint les 15%, nous ne parlerons pas des faibles intentions de vote pour les autres candidats d’une gauche divisée et en perte de repères. A cela s’ajoute une refus du débat électoral du président sortant et la succession de crises (sanitaires, l’agression du Régime de Poutine contre l’Ukraine, énergétiques et sociales) qui colorent de manière particulière cette campagne… Mais quels sont les liens avec la Belgique ? Quels sont les impacts et les risques sur les pratiques démocratiques ? Comment penser ces relations dangereuses entre différentes extrêmes-droites ? Ces questions seront au cœur de nos échanges.

.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Café ANTIFA 7 copieMercredi 9 mars 2022 à partir de 17h30 @ Peuple et Culture 45 rue du Beau Mur 4030 Grivegnée

Alain Deneault est philosophe. Il a publié différents travaux sur les enjeux relatifs à la criminalité économique et sur le pouvoir des « médiocres » à savoir ceux qui renoncent à toute originalité, à toute remise en cause des systèmes sociaux établis, ceux qui prônent des positions médianes et stériles.

La médiocratie désigne ainsi pour l’auteur un régime où la moyenne devient une norme impérieuse qu’il s’agit d’incarner. Il voit dans ce régime d’« extrême-centre »,   une « révolution anesthésiante » et un extrémisme violent qui cache son nom « en excluant comme pathologique tout ce qui ne cadre pas avec un juste milieu arbitrairement proclamé. »

Cette intolérance (en) politique s’exprime notamment par un usage tangible de la violence exercée par l’Etat : répression exercée à l’encontre des Gilets jaunes, mesures accompagnant l’adoption de la loi de sécurité globale et la loi contre le séparatisme, gestion autoritaire de la pandémie du SARS-COV2,...

 

 

Ce constat préoccupant s’accompagne d’un double sentiment d’urgence : lutter contre la recrudescence, au niveau européen, des mouvements d’extrême-droite politiques et lutter contre des modes de gouvernement de plus en plus violents, de plus en plus concentrés dans les seules mains de l’exécutif, quand ce n’est pas dans celles d’opérateurs économiques privés…

La situation est à ce point préoccupante qu’on peut, à juste titre, parler d’extrême-droitisation, voire de fascisation de l’espace public en faisant l’hypothèse qu’est en train de s’opérer un tournant, un durcissement autoritaire qui risque, demain, d’avoir de funestes conséquences …

Pour éclairer cette tension entre extrême-centre et extrême-droite, l’auteur nous proposera dans un premier temps de réfléchir avec lui sur la notion d’extrême-centre et de la contextualiser en tenant compte des phénomènes politiques et sociaux à l’œuvre actuellement pour envisager ensuite les rapports entre l’extrême-centre, les phénomènes d’extrême-droitisation et l’extrême-droite en tant que telle.

Afin de préparer l’échange et la discussion, le café antifasciste débutera le 9 mars à 17h30 dans les locaux de Peuple & Culture par la lecture collective de l’article « Politiques de l’extrême-centre ».  Elle sera suivie à 19h par un échange en visioconférence avec l’auteur.

PRIX LIBRE

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Café ANTIFA 6 copieLundi 28 février 2022 à 19h00 @ Cafétaria Collective Kali 23 rue Saint Thomas 4000 Liège

Projection-discussion autour de « Philosophy of Antifascism » d’Abigail Thorn (Philosophy Tube)

Abigail Thorn – anciennement Oliver Thorn - est une philosophe et youtubeuse qui produit des vidéos éducatives de philosophie sur sa chaîne « Philosophy Tube ». En dix ans d’activités elle a acquis dans le monde anglo-saxon une renommée autant culturelle qu’intellectuelle.

Elle se lance comme youtubeuse en 2012 pour répondre à une nouvelle législation qui augmente les coûts (déjà particulièrement élevés) d’inscription à l’université en Angleterre. Elle se donne pour objectif de dispenser gratuitement un véritable cursus de philosophie par le biais de la vidéo sur internet. Sa chaîne explore les philosophes classiques (Descartes, Rousseau, etc.), les différents courants philosophiques (éthique, esthétique, métaphysique, etc.,), certains concepts importants (le conséquentialisme, le dualisme, etc.) mais aussi des enjeux politiques, sociaux ou idéologiques, dont une vidéo consacrée à la philosophie de l’antifascisme !

 

Avec « Philosophy of Antifascim », nous explorerons et analyserons collectivement ce qu’est le fascisme, la violence politique, la liberté d’expression ou le nationalisme.

PRIX LIBRE

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Lundi 31 janvier 2022 à 19h00 @ Peuple et Culture 45 rue du Beau Mur 4030 Grivegnée

00 Café ANTIFA 5 copie

 Le 31 janvier à 19h : Projection du documentaire « Sécurité Globale, de quel droit ? » qui interroge la loi française du même nom, considérée par nombres spécialistes de l’État de droit comme une véritable menace pour la démocratie : interdiction de filmer la police, généralisation des drones équipés de caméras intelligentes à des fins de surveillance de la population ou encore pose de caméras extérieures sur l’ensemble des transports publics… Voici, parmi d’autres, quelques-unes des mesures défendues.

Après le documentaire, nous échangerons avec Me Gioe, avocate militante spécialisée dans les droits humains sur l’existence de dispositifs similaires en Belgique, d’où en est le droit belge concernant des dispositifs d’exception, les dangers qu’ils représentent et, surtout, sur les possibilités d’y résister.

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Les 08, 09, 10 novembre 2022 de 9h30 à 17h @ Peuple et Culture, rue du Beau Mur, 45, 4030 Liège (Grivegnée)

Objectifs

En amont de l'appel à projet "Osons la démocratie culturelle", la formation vise à accompagner les associations à identifier et s'approprier les spécificités inhérentes aux processus s'inscrivant dans les visées de la démocratie culturelle de façon à être plus à même de définir leur projet dans le cadre de l'appel provincial.

Le dispositif prévoit d'aborder :

- L'approche historique de la démocratie culturelle

- Une réflexion critique sur les pratiques visant la démocratie culturelle aujourd'hui

- Les spécificités des méthodologies et pédagogies permettant de développer la démocratie culturelle. En quoi la pensée critique et politique des acteurs.trices est-elle indissociable de la démocratie culturelle? Dans quels champs évolue-t-elle? Selon quelle temporalité? Quelles formes revêt-t-elle? Quels critères d'évaluation?

Méthodologie

Afin de permettre aux associations de préparer au mieux le dossier qu'elles prévoient de déposer dans le cadre de l'appel provincial, la formation s'appuiera sur la matière des projets "en chantier" que les participant.es amèneront.

Les méthodologies et les pédagogies s'inscrivent en rupture avec le modèle scolaire et requièrent une implication active des participant.es.

Public

Travailleur.euse.s salarié.e.s ou bénévoles des secteurs associatif ou non marchand public et privé travaillant avec des groupes d’adultes ou de jeunes.

Contact

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 0474/81.22.63

Prix 

150€

Télécharger l'appel à projet : https://www.provincedeliege.be/fr/node/16308

Inscriptions

 

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Les 27 & 28 avril 2022 de 9h30 à 17h @Peuple et Culture, rue du Beau Mur 45, 4030 Liège (Grivegnée)

Objectifs

La formation vise à permettre aux participants d'acquérir expériences, connaissances et compétences pour concevoir, animer et évaluer des ateliers où l'écriture est un tremplin vers la construction d'une pensée socio-politique collective.

Le dispositif prévoit des temps d'accompagnement des participants autour des questionnements suivants :

- L'écriture : moyen d'expression accessible à chacun.e ? Déconstruction des représentations et construction collective du sens donné au terme "écrire" dans le champ de l'éducation permanente.

- Comment induire un cadre collectif permettant la liberté d'expression écrite et son partage oral? Quelles valeurs à l'oeuvre? Faut-il les nommer? Le groupe doit-il y adhérer?

- Quelles méthodologies pour favoriser l'interaction entre les textes individuels et la discussion collective au départ des contenus ? Points de vigilance à respecter en terme d'animation.

- Comment formuler des consignes d'écriture ouvrant les portes vers les expressions et les analyses sociopolitiques? Les récits individuels sont-ils toujours traversés par les enjeux sociétaux?

- Comment favoriser l'expérimentation de l'écriture comme support de contestation sociale?

- Quels espaces publics pour quelles formes d'interventions écrites?

Méthodologie

Les méthodologies et les pédagogies s'inscrivent en rupture avec le modèle scolaire et requièrent une implication active des participant.es.

Public

Travailleur.euse.s salarié.e.s ou bénévoles des secteurs associatif ou non marchand public et privé travaillant avec des groupes d’adultes ou de jeunes.

Prix

100 €

Contact

Marie-Ève Maréchal : 0474 / 81.22.63 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscriptions

 

 

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Les 26-27-28 OCTOBRE 2022 (module 1) & les 24-25 NOVEMBRE 2022 (module 2)@ Peuple et Culture, rue du Beau Mur, 45, 4030 Liège (Grivegnée)

L'Analyse institutionnelle interroge les fondements d’une organisation collective, dans ce qu’elle est, ce qu’elle devrait être et ce qu’elle fait. Nous sommes traversé.e.s par des forces, des tensions qui nous mettent en mouvement et font bouger nos formes d’organisation. Ces rapports de forces peuvent être tantôt constructifs tantôt destructeurs, tantôt bloqués, tantôt accélérés. L’Analyse Institutionnelle nous invite à questionner les allant de soi, les banalités et les évidences, lieux privilégiés des rapports de forces et de pouvoirs qui ne disent pas leur nom et qui déterminent pourtant bon nombre de situations. Les analyser nous permet d’une part, de comprendre ce qui agit à plusieurs échelles, dans notre société, dans nos collectifs, dans nos structures, comme dans l’intime de chacun.e.

Objectifs 

Ce stage d'initiation à l’Analyse institutionnelle est une invitation à saisir ces forces en mouvement pour retrouver des marges de manœuvre, reprendre prise sur le réel concret de nos situations, permettre des transformations avec un éventail de possibles plus éclairés.

Contenu

Nous travaillerons à partir de la notion d’institution (qui ne se confond pas avec le sens commun d’établissement ou de grands appareils nationaux ou internationaux!) qui en analyse institutionnelle est un concept dynamique permettant d’envisager l’organisation comme « mouvement ». Nous braconnerons dans les outils théoriques et pratiques de l’analyse institutionnelle pour que chacun-e puisse se les approprier.

Méthodologie 

Lors de ce stage, nous proposons que le groupe de formation puisse être aussi l'objet d'une analyse collective. Le dispositif de formation et le vécu du groupe sera donc un support concret d’expérimentation. Nous partirons notamment des demandes des participant.e.s, de ce qui les questionne, de ce qui fait tension chez elleux, de ce avec quoi ielles arrivent, de ce pourquoi on est là.

Public 

Cette formation s’adresse à toute personne curieuse de découvrir et de s'essayer à manipuler les principes et grilles de lecture de l'analyse institutionnelle, pour comprendre et agir aussi bien dans son quotidien que dans une organisation collective définie (groupes affinitaires, structures professionnelles ou militantes), sans expérience préalable requise. Elle s’adresse également à des intervenant.es ou accompagnateur.ices du champs de l’éducation, du social, du soin ou du culturel et qui souhaitent questionner leur posture de travail et leur rapport à leur « public ».

Prix

300€ (remboursable par le fonds 4S pour les travailleurs.euses relevant des CP 329.02 ET 329.03)

Si les frais d’inscription sont un frein à votre participation, n’hésitez surtout pas à nous contacter !

Renseignement : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscriptions

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

1er et 2 juin 2022 de 9h à 17h – @peuple et Culture – rue du Beau Mur 45 – 4030 Liège

L’arpentage a été utilisé, en France, dans le milieu ouvrier du 19eme siècle, pour favoriser l’appropriation du savoir de tous par tous. Cette pratique, qui s’est ensuite perpétuée dans les associations d’Education populaire, permet de lire un livre collectivement, en peu de temps, par un découpage et une répartition des contenus entre les  participantes. La mise en commun s’effectue au sein d’un dispositif d’échanges et d’analyses critiques autour des idées développées dans chacune des parties.

Objectifs :

Découvrir des pensées, des auteur-e-s, des théories.
Acquérir des savoirs communs et des références communes en lien avec la thématique proposée.
Construire de l’intelligence collective.
Expérimenter une pratique de lecture collective qui articule les savoirs d’un auteur et ceux des lecteurs.

Au programme des deux journées : « Les Damnés de la terre » de Frantz Fanon
« Publié en 1961, à une époque où la violence coloniale se déchaîne avec la guerre d'Algérie, saisi à de nombreuses reprises lors de sa parution aux Éditions François Maspero, le livre Les Damnés de la terre, préfacé par Jean-Paul Sartre, a connu un destin exceptionnel. Il a servi – et sert encore aujourd'hui – d'inspiration et de référence à des générations de militants anticolonialistes. Son analyse du traumatisme du colonisé dans le cadre du système colonial et son projet utopique d'un tiers monde révolutionnaire porteur d'un " homme neuf " restent un grand classique du tiers-mondisme, l'œuvre capitale et le testament politique de Frantz Fanon ».

Prix : 112€ comprenant le livre de Frantz Fanon.

Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscriptions

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn