Visuel présentation CAF copie

Le Café Antifasciste est une activité mensuelle organisée par Peuple & Culture, construite avec des membres du Front Antifasciste de Liège à laquelle se joignent parfois d’autres partenaires. Elle est née de la volonté à la fois d'organiser des activités socioculturelles et politiques ouvertes largement mais aussi de la nécessité de se rencontrer, d’analyser et de débattre sur des enjeux dont les dangers nous semblent minorés ou peu discutés :

  • L'identitarisme ;
  • Le conspirationnisme ;
  • Le confusionnisme ;
  • La recrudescence des extrêmes-droites et du conservatisme ;
  • Les violences policières ;
  • Les discriminations ;

 etc.

Méthodes et valeurs des Cafés Antifasciste :

Le « Café antifasciste » est une activité mobile c'est-à-dire qu'elle change de lieux pour aller à la rencontre de plusieurs publics. Elle est construite comme un espace-temps, comme un lieu d'échange et de débats sans langue de bois ni embrigadement où l'expression de chacun et chacune est libre et encouragée. Elle se déroule dans des espaces conviviaux où l’on peut se retrouver autour d'un verre et où chacun.e peut discuter en dedans ou en dehors de l'animation prévue.

Les activités proposées se développent dans un esprit d’éducation populaire et seront de nature multiples : lecture collective d'un livre, rencontres d'auteur.ice.s, jeu de société, pièce de théâtre ou même concert, etc. Un intérêt particulier sera présent sur l’échange entre les participant.e.s.

Plus d’informations sur : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Gallerie CAF 1 à 10

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

CAFE ANTIFA 16 copieLe vendredi 16 décembre de 16h à 19h dans les locaux de la « Boulangerie sans Patron » rue de la Loi 20, 4020 Liège

En France, il y a quelques jours, des parlementaires du Rassemblement National, soutenus par un syndicat policier, ont créé de toute pièce une panique morale contre le jeu de société « Antifa. Contre l’extrême-droite à toi de jouer » en exhortant la FNAC d’arrêter de le commercialiser. Les réactions ne se sont pas fait attendre :  des citoyen.ne.s démontrent d’une part que l’argumentaire de l’extrême-droite et de la police est mensonger et ils dénoncent également le double discours de la FNAC qui enlève un jeu antifasciste mais vend dans ses rayons des livres d’auteurs d’extrême-droite…

Comment interroger ce bad-buzz et la force de propagande de l’extrême-droite qui arrive à faire sortir des rayons des productions culturelles ? Peut-on parler de « censure » ? A travers une initiation au jeu suivi d’un échange, nous jouerons et débattrons sur de ces questions.

Activité libre, le nombre de participant.e.s est limité donc renseignements et inscription auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

CAF 15

Mercredi 30 novembre 2002 à partir de 18h00 (début de visio à 18h30) @ Peuple et Culture, 45 rue du Beau-Mur 4030 Grivegnée (Liège)

Lors de ce Café Antifasciste, nous nous réfèrerons à la « Fenêtre d’Overton » - concept inventé par le lobbyiste américain JP Overton – pour comprendre comment les idées d’extrême-droite se sont propagées jusqu’à devenir acceptables dans nos sociétés. La fenêtre d’Overton -qui regroupe l’ensemble des propositions politiques jugées acceptables à un instant t. - a aussi pour particularité de changer et de s’ajuster continuellement.

Avec deux sympathisants du collectif Montréal Antifasciste, qui nous rejoindrons en visio, nous analyserons la « période Trump » et ses conséquences sur l’évolution des mentalités tant sur le continent nord-américain (États-Unis, Canada, Québec) qu’en Europe.

Serait-il possible que les partis d’extrême droite forcent l’agrandissement de la fenêtre d’Overton pour rendre tolérables des idées autrefois jugées « intolérables » et comment s’y prennent-ils ?

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

00 Café ANTIFA 14 copieSamedi 29 octobre de 17h30 à 20h00 @ Peuple et Culture, 45 rue du Beau-Mur 4030 Grivegnée

« Bohémiens », « Gitans », « Roms », « Tsiganes », « Gens du voyages », autant de mots pour désigner ou nommer des populations méconnues et mal connues. Stigmatisés, exclus, réprimés, emprisonnés voir exterminés, l’histoire de ces populations traverse les époques et les espaces malgré une hostilité assez généralisée à leur encontre. Enfin, depuis quelques années, des collectifs, associations et organisations se penchent sur le génocide roms avec son lot de massacres et de déportations mais aussi sur l’antsiganisme contemporain et ses conséquences pratiques pour les personnes sur le plan politique, social, culturel, psychologique ou tout simplement sur la possibilité de se mouvoir et de s’installer sur une durée.

A l’initiative de l’ASBL Esma – Carrefour des cultures et de Peuple & Culture Wallonie-Bruxelles et en collaboration avec le Front Antifasciste de Liège 2.0, cet atelier est consacré à l’antitsiganisme, à la compréhension du racisme anti-roms afin d’augmenter le pouvoir d’agir des actions et les stratégies antiracistes. Un atelier mené par l'ASBL Esma en présence de Elenéora, chanteuse rom-macédonienne, qui viendra nous raconter son parcours, voire même nous chanter l’un ou l’autre morceau traditionnel.

 

 

La participation est libre et gratuite.

Pour toutes informations complémentaire, vous pouvez contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

00 Café ANTIFA 13 Bezos copie

Mercredi 28 à l’Espace Lucie Dejardin à la Cité Miroir Place Xavier Neujean, 22 Liège

« Comprendre le nazisme en contexte, c’est forcément se poser des questions désagréables sur notre temps et notre lieu, sur nous-mêmes. » - J. Chapoutot.

Ce 28 septembre, nous allons pouvoir tenter collectivement de nous approprier les thèses du livre « Libres d’obéir » de l’historien du nazisme Johann Chapoutot afin de les analyser et échanger à leurs sujets. Le nazisme est-il un accident de l’histoire ? Peut-on le résumer en la folie d’un seul homme incarnant le "Mal" ? Quels liens peut-on faire entre le management contemporain et le nazisme ? Voici quelques questions qui ponctuent le livre. Ensuite, à notre tour, nous élaborerons nos propres questionnements, constats, analyses de l’ouvrage, afin d’entrer en dialogue avec l’auteur et écrire des questions que nous pourrons poser, si on le souhaite, le lendemain.

En effet, le 29 septembre à 18h à la Cité Miroir se déroule la rencontre « Le nazisme fut-il moderne ? » avec l’auteur à l’initiative des Territoires de la Mémoire.

 

*L’arpentage permet la lecture collective d’un livre, en peu de temps, par un découpage et une répartition des contenus entre les lecteur.trice.s. La mise en commun s’effectue au sein d’un dispositif d’échanges et d’analyse critique autour des idées développées par l’auteur. Il est donc recommandé de ne pas lire le livre avant. 

 

Le mercredi 28 septembre de 17h00 à 20h00 

à l’Espace Lucie Dejardin à la Cité Miroir

Place Xavier Neaujean, 22

 

 

Participation gratuite et inscription nécessaire

Tél : 04/3688233

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Café ANTIFA 12 copieVendredi 26 août de 14h00 à 16h00 @ Parc de la Chartreuse à proximité du fort (indications sur place)

Depuis plusieurs mois, des citoyens et citoyennes, soutenus par des collectifs et associations liégeoises, occupent un espace dans le parc de la Chartreuse afin de le protéger d’un projet immobilier de construction d’appartements de standing.

Cette occupation nous invite à réfléchir sur la bétonisation galopante des espaces publics verts à l’heure où nous vivons de profonds et durables dérèglements climatiques ainsi que sur la privatisation de l’espace public à la fois lieu du débat public et d’expression des contre-pouvoirs dans une Démocratie.

En préambule du 3ème cycle de l’Université populaire consacré à l’Espace public, ce 12ème café antifasciste s’intéressera aux enjeux des territoires.

Quelles convergences, alliances et divergences entre la lutte de territoire de la Chartreuse occupée, des associations d’éducations permanente/populaire et le Front Antifasciste de Liège 2.0 ?

Comment la territorialité est-elle envisagée par chacun ?

Quelles possibles alliances sur les enjeux de territoire ?

 

Parce que nos opinions sont trop souvent envahies d’inexactitudes et de préjugés,

Parce que nous avons chacun des connaissances enrichies de nos parcours de vies,

Parce qu’en échangeant, on peut mieux éclairer les questions que nous nous posons,

Parce que d’un échange argumenté d’idées peut naitre une intelligence collective, Peuple & Culture en collaboration avec le Front Antifasciste de Liège 2.0 vous invitent à échanger et débattre à la ZAD de la Chartreuse, le 26 aout 2022 de 14h00 à 16h00.

 

La participation est libre et gratuite.

Pour toutes informations complémentaire, vous pouvez contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Café ANTIFA 11 copieMercredi 25 juillet 2022 de 17h30 à 20h30 @ Peuple et Culture, 45 rue du Beau Mur - 4030 Grivegnée (Liège)

Les Cafés antifascistes de Peuple & Culture, en collaboration avec le Front Antifasciste de Liège 2.0 et la bouquinerie itinérante Chats Errants, vous proposent un échange et un atelier d’écriture dans le cadre de la 8ème journée internationale de solidarité avec les prisonniers antifascistes. Cette proposition est le fruit d’un travail et de discussions du groupe porteur des cafés antifascistes.Dans de nombreux pays comme la Russie, la Biélorussie ou encore les États-Unis, il existe des législations spécifiques condamnant directement l’activisme antifasciste ou antiraciste, ou en l’associant à du terrorisme. La répression est forte, en particulier en Russie ou en Biélorussie, où les arrestations, les violences, les exils forcés ou les incarcérations, parfois dans colonies pénitentiaires sur des iles ou en Sibérie, sont monnaies courantes. En France également, par le biais d’un durcissement de la répression administrative (la loi contre « le séparatisme ») et l’élargissement de certains concepts flous juridiquement (trouble grave à l’ordre public) , les arrestations de militant.e.s antifascistes se sont accrus tandis que le ministère français de l’intérieur tente de dissoudre des organisations antifascistes, comme le collectif lyonnais la GALE ou encore le média « Nantes révoltées ».

 

Dans les locaux de Peuple & Culture le lundi 25 à 18h, nous vous proposons un moment d’échange, de réflexion sur les questions de militantisme et d’incarcération mais aussi un temps de présentation et d’écriture à des prisonnier.e.s politiques.

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn