Le 1er mai 2020, à 20h - Zoom

Qu’on me donne six lignes écrites de la main du plus honnête homme et j’y trouverai de quoi le faire pendre.                 

Cardinal de Richelieu

drone 200px

L’usage des technologies de surveillance s’est considérablement développé depuis la crise sanitaire du COVID-19. En Flandres, des drones équipés de calorimètres détectent des présences humaines dans des bungalows. En Wallonie, ces engins volants surveillent les jardins privés en quête de rassemblements de fêtards. À Bruxelles, ils sont déployés dans les parcs publics pour disperser les groupes alors qu’en France, ils somment les habitants de rentrer chez eux.

Dans d’autres pays où les libertés individuelles sont très faiblement garanties, le traçage numérique est utilisé depuis le début de l’épidémie.

Alors que le déconfinement est à l’ordre du jour de l’agenda de la crise, différents pays d’Europe réfléchissent aussi à la mise en place - sur une base volontaire - d’une stratégie numérique d’identification de celles et ceux ayant été au contact de personnes infectées.

En période de crise, nous acceptons facilement de troquer des libertés contre plus de sécurité mais jusqu’où sommes-nous prêt.es à aller ? Quels sont les risques d’une banalisation des atteintes à nos vies privées ? Comment nous assurer que l’ensemble des droits que nous concédons nous serons rendus ? Qu’advient-il de nos données une fois les dangers écartés ? Quelles menaces pèsent sur nos libertés fondamentales ? sur les individus ? sur les acteurs sociaux ? sur nos démocraties ?

Pour vous ressourcer, nous vous conseillons de visionner avant le débat online le documentaire  « Nothing to hide » (France, 2017)  https://www.youtube.com/watch?v=djbwzEIv7gE

Pour comprendre les enjeux et en débattre, rejoignez-nous online via ce lien :  

https://zoom.us/j/91953146566
ID de réunion : 919 5314 6566

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Le 15 mai 2020, à 20h - Zoom

xcd 250px

La crise du coronavirus bouleverse nos existences, et, au passage, elle nous met le nez dans notre assiette. Elle nous contraint, bon gré, mal gré, à nous interroger sur l'ensemble de nos consommations et parmi elles, la première : notre alimentation. Demain, il nous faudra plus qu'hier, apprendre à manger pour vivre. 

Pour en parler, Peuple et Culture organise un débat online au cours duquel nous envisagerons divers aspects de cette question. Qu'est-ce que le confinement a changé dans nos habitudes alimentaires ? En quoi nos besoins essentiels sont-ils remis en question ?  En quoi la crise impacte-t-elle, en Belgique et ailleurs, en ville et à la campagne, la capacité de se nourrir des plus démunis ? Quelles menaces pour demain ?

Quelles solidarités est-il urgent d'inventer et quelles revendications devons-nous être prêt.es à porter ensemble pour limiter le risque que certains.es d'entre nous soient frappés de malnutrition, de sous-alimentation ?

Rejoignez-nous via ce lien :

https://zoom.us/j/97875394165

ID de réunion : 978 7539 4165

 

bouton fb 25px

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Le 8 mai 2020, à 20h - Zoom

 

« L’humour est l’unique remède qui distend les nerfs du monde sans l’endormir, lui donne de la liberté sans le rendre fou et met entre les mains des hommes, sans les abattre, le poids de leur propre destin ».

 – Robert Escarpit

bataille de l aldi 250pxEn ces temps de confinement, les réseaux sociaux ont la cote. Personnalités publiques, expert.es, artistes, citoyen.nes y diffusent des contenus liés à la crise sanitaire. Parmi les concerts à domicile, les groupes d’entraide, les musées virtuels, les capsules vidéo hebdomadaires ou quotidiennes…énormément de publications utilisent l’humour.

Révolution pacifique et passive pour certain.es, arme de construction et de rassemblement massif pour les d’autres, l’humour s’impose aujourd’hui encore pour lutter contre la morosité ambiante.

Rejoignez-nous online pour découvrir ou redécouvrir des publications humoristiques, débattre de l’utilité et la force du rire face à la crise via ce lien :

https://zoom.us/j/92860782814
ID de réunion : 928 6078 2814

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Le 24 avril 2020, à 20h - Zoom

SP20200316 Discrours 250 231pxLe discours sur la santé est devenu au fil de la crise sanitaire un véritable outil politique dont le contrôle semble aussi important que la gestion de la crise elle-même. Exercice de communication à double tranchant auquel se livrent, avec plus ou moins de bonheur, les représentant.es des différentes autorités (politiques, économiques et scientifiques) sommées de prendre position dans l’urgence mais aussi soucieuses de justifier les décisions prises à grands coups de communications officielles et de bilans chiffrés.

C’est qu’il s’agit à la fois d’effrayer et de rassurer les citoyens, de leur confisquer leurs pouvoirs et d’endormir leur défiance tout en faisant appel à leur légendaire sens de la solidarité.

Car l’enjeu est de taille. Il s’agit bien de leur faire accepter l’inacceptable : la confiscation des libertés fondamentales, l’instauration de mesures de contrôle de plus en plus strictes et la perspective sans fin des sacrifices indispensables pour sauver un capitalisme financier au bord de l’asphyxie.

Sommes-nous condamnés à errer entre fake news et statistiques implacables, livrés aux agissements sans scrupules de dirigeants cyniques agrippés au fantasme d’un retour à la normale, d’une sortie de crise qui détruirait plus encore le tissu social en ruinant tout espoir de changement ?

Comment faire entendre nos voix dans un espace public réduit désormais à la seule virtualité des réseaux sociaux alors que recule sans cesse la perspective de la sortie du confinement ?

Comment nous armer contre un discours politique manipulateur qui se joue de nous et de nos émotions pour mieux appliquer une stratégie du choc aux effets dévastateurs ?

Pour passer au crible le discours de la crise, rejoignez-nous online via ce lien :

https://zoom.us/j/97315109909

ID de la réunion : 973 1510 9909

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Crise du corona virus : un cygne noir du 21ème siècle?

Le cygne noir est un oiseau dont personne n’imaginait l’existence avant de le découvrir au 17ème siècle, en Australie.

A partir de cet impensé/mal pensé, le philosophe et ancien trader NASSIM TALEB a développé sa théorie du BLACK SWAN :  un évènement qui se produit alors que son apparition était hautement improbable dont les conséquences sont considérables mais qu’on peut tenter de comprendre à posteriori parce que des signes existaient déjà qui n’ont pas été suffisamment pris en compte.

Le Covid-19 est-il ce cygne noir du 21ème siècle?                                                             

Que nous révèle la crise de la nature de notre économie ?, de nos rapports sociaux ?,  de notre inscription dans l’environnement ?, de nos pratiques culturelles ? de nos choix de société? … en définitive  de nos contradictions d’homo sapiens/demens  ?

Et si ce cygne noir était aussi l ’occasion de repenser ensemble d’autres  imaginaires viables?

Pour en débattre, rejoignez-nous ONLINE, ce vendredi 10 avril à 20h. *

 

 

*Les codes pour rejoindre la visioconférence vous serons fournis par mail :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par téléphone 0498/131512

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

tract 2 3 Plan de travail 1 200px

Le 2 mars 2020, à 12h00 place Saint Lambert, à Liège

Solidarité avec nos camarades menacés par la justice.

 

 

Le 19 octobre 2015, à l’occasion d’une grève générale interprofessionnelle contre les mesures d’austérité du Gouvernement Michel, des perturbations ont eu lieu sur l’autoroute E40, à hauteur du viaduc de Cheratte.Actuellement, 17 personnes sont poursuivies par la justice pour entrave méchante à la circulation. Une audience aura lieu ce 2 mars au Palais de justice de Liège. Cette action judiciaire est non seulement infondée dans les faits mais elle est surtout une attaque grave contre nos libertés syndicales !La FGTB Liège-Huy-Waremme appelle les militants et sympathisants à réaffirmer ce jour-là leur solidarité sans faille par une présence massive, ferme et calme.

PARCE QUE LA CRIMINALISATION DES SYNDICATSPARCE QUE LA CRIMINALISATION DES SYNDICATSET DES ACTIONS SYNDICALES DOIT CESSER !

bouton fb 25px

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

 Dépliant MH prod def Page 1 205px

Mesdames, Messieurs,

Le vendredi 29 novembre 2019 se tiendra une journée de commémoration en hommage à Marcel Hicter disparu il y a tout juste quarante ans. Cet homme a profondément marqué la démocratie culturelle à travers une conception de la culture et une approche de la politique culturelle très avant-gardistes.

A l’instar de l’homme,  cette commémoration, nous la souhaitons orientée vers l’avenir et dans l’action.

Accompagner un tout public dans une démarche d’approche à la démocratie culturelle n’est pas chose facile. D’une part, elle demande un engagement personnel et d’autre part, la réalité de terrain reste souvent abstraite.

En votre qualité de professionnels de la culture, nous serions donc heureux de vous inviter à cette journée « Marcel Hicter, retour vers un futur »  avec, en point d’orgue, le lancement d’un appel à projet de démocratie culturelle en collaboration avec l’ASBL « PEUPLE et CULTURE ».

 

Vous trouverez les modalités pratiques ci-dessous.

Cet événement a pour objectif de contextualiser la démocratie culturelle à travers l’histoire et des témoignages de projets en place actuellement.

« La culture n’est pas la connaissance, ni l’érudition ; c’est une attitude, une volonté de dépassement personnel total, de son corps, de son cœur, de son esprit, en vue de comprendre sa situation dans le monde et d’infléchir son destin.(…). Cette culture-là bannit la tour d’ivoire, exige vers les autres une attitude d’accueil, de dialogue ; notre humanisme doit être celui du coude à coude, de l’homme qui commence à l’autre ; c’est la participation, c’est l’action, c’est la prise de conscience du besoin de s’exprimer, la maitrise du ou des moyens  de cette expression (…).C’est pourquoi la culture sans les œuvres est une culture morte » . 

Marcel Hicter.

Programme de la journée du 29 novembre 2019

Matin :

 

09h : accueil.

09h15 : Présentation de la journée. Petite introduction de Roland de Bodt

09h30 :  Exposé sur le contexte historique du travail de Marcel Hicter, sur le plan européen et international (Conseil de l’Europe), ainsi qu’une critique contemporaine. Par Raymond Weber « Marcel Hicter et la démocratie culturelle : un enjeu pour

la coopération internationale » et Yvette Lecomte (titre de l’exposé : « Marcel Hicter, catalyseur déterminant de la démocratie culturelle : un rêve bridé, une utopie à nourrir ? Une politique à poursuivre. » )

10 h 15 :  Questions-réponses.

10h30 :  Projection d’un montage vidéo à partir des documents de la SONUMA qui résume les enjeux, la personnalité, l’engagement idéologique de la démocratie culturelle.

10h40 : Intervention du« Réseau de lutte contre la pauvreté »

11h10 :  Questions-réponses.

11h25 :  Intervention artistique par le collectif « L-SLAM ».

11h35 : Intervention de l’ASBL « L’atelier(s) ».

11h50 : Questions-réponses.

12h10 : Lunch, intervention des CEMEA

 

Après-midi :

 

13h 30: Projection d’un montage vidéo à partir des documents de la SONUMA qui résume les enjeux, la personnalité, l’engagement idéologique de la démocratie culturelle (suite)

13h40 : Exposé par Monsieur Roland de Bodt : « Actualité d'une édition critique des écrits de Marcel Hicter ».

14h 10 : Questions-réponses.

14h35 : Poème wallon par Mireille FAFRA

14h45 : Intervention : l'histoire du collectif L-Slam par Lisette Lombé

15h05 : Questions-réponses.

15h20 : Intervention : le Sport pour tous ?

15h45 : Questions-réponses

15h55 : Capsule vidéo - projet d’éducation permanente en partenariat avec différents secteurs : Ep, bibliothèques, Centre culturels, Maisons de Jeunes.

16 h05 : présentation de l’appel à projet par Peuple et Culture.

16h30 : Drink de clôture.

 

 

Modalités pratiques :

 

Réservation en ligne avant le 20 novembre:

http://www.citemiroir.be/fr/activite/marcel-hicter-retour-vers-un-futur

 

Entrée gratuite, ce compris le lunch.

 

Adresse du jour :

Pl. Xavier-Neujean 22, 4000 Liège

 

Renseignements : Serge Kevers : 0486488507

 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

8mai 19 Lettre ouverte migrants transit 100px

L'asbl Peuple et Culture wb est cosignataire de cette lettre adressée aux pouvoirs publics, afin qu'ils prennent leurs responsabilités quant aux personnes migrantes en transit sur les routes de Wallonie.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

L'humanité sous emprise : Le monde malade de la gestion

Intervenant : Thibault Le Texier, économiste, chercheur en sciences sociales associé à l'université de Nice.

 

Dans le cadre des soirées de l'université d'automne

Ouvert au public

Le mercredi 04 décembre à 20h

 

Protéiforme et disparate, le management ne semble obéir à aucun esprit de système. Pourtant, les dispositifs dont il se revendique exercent désormais leur emprise dans tous les domaines de nos existences : le travail, la santé, l’éducation, la politique, la culture, la science, le sport, la vie amoureuse, le loisir,... Son empire est celui de la raison, du contrôle et de la performance : il s’agit désormais de découper au scalpel toutes les actions humaines pour mieux les évaluer en termes de coûts et de profits.

Sa foi dans le progrès est celle du charbonnier ; pourtant, elle n’a d’égal que la violence qu’il engendre...Processus d’aliénation et de domination, la gestion est pourtant devenue la forme privilégiée de notre action sur le monde et sur nous-mêmes, l’éclatant médium de notre insatiable activisme...

C’est en compagnie de Thibault Le Texier, chercheur en sciences sociales associé à l’université de Nice et par ailleurs auteur de Le maniement des hommes. Essai sur la rationalité managériale, que nous essaierons de dessiner les contours de cette forme moderne de pouvoir au service de l’entreprise, une institution désormais centrale qui cherche par tous les moyens à façonner en continu le corps et le psychisme des personnes qui interagissent avec elle.

Le documentaire Le Facteur Humain  sera présenté en introduction à la soirée-débat.

 

Proposé par Peuple et Culture @ l'Auberge de Jeunesse Simenon, rue Georges Simenon, 2 à 4020 Liège

5 Affiche A4 Soiree debat177x250

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Flyers je mange donc je suis recto100Flyers je mange donc je suis verso100Projection du documentaire "Je pense donc je suis" de Vincent Bruno, suivi d'un débat.

Ce 8 août 2018 à 18h dans les locaux de PEC.

 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter