affiche PAN 2016 webPlace à nous!

Par delà les frontières!

Prendre sa place, cela peut se faire dans tous nos espaces de vie, d’étude, de tra- vail, de distraction , de rencontre, etc.
Place à nous, place à notre parole !
Que voulons nous?

Une société qui n’est pas organisée dans la seule logique du profit, respecte l’environnement, organise le vivre ensemble, favorise l’émancipation et donc n’est pas confisquée par quelques uns mais est, de façon durable, construite par, pour et avec tous.

Cela se fera si nous faisons connaître nos insatisfactions et nos aspirations et que nous nous organisons pour qu’on les prenne en compte, c’est-à-dire que nous nous affirmons comme acteurs/actrices des temps présents.

Que proposons-nous?

Cinq jours pas comme les autres dans nos lieux de vie entre le 25 et le 29 mai : une série d’associations ont mis leurs ressources en commun pour vous proposer de participer à quelques activités pour la plupart gratuites: fêtes des voisins, rencontres, théâtre, débat, découvertes, créations, balades, cinéma.

Cinq jours pour questionner les frontières : celles de notre quartier, celles de notre pays et plus largement les frontières imaginaires qui existent entre les cultures.

Cinq jours pour vivre ensemble la question des migrations et notre rapport au quartier, expérimenter de nouveaux chemins ou de nouvelles recettes, se créer un imaginaire commun... Par delà les frontières ! 

Demandez le programme!!! (cliquez ci-dessous)

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter
Pièce jointes
File
Download this file (programmepan - bonne version.pdf)Le programme de Place à nous

"Place à nous", c'est fini pour cette 1ère année test-2015, mais on espère que nous profiterons de plein d'autres moments pour reprendre place et redonner espace à ce genre d'initiative pour une plus grande participation citoyenne!

Un grand merci à toutes et tous pour votre implication et votre motivation qui ont permis le bon déroulement et le succès de ce beau projet collectif.

Merci aux différents partenaires : au Centre liégeois du beau mur, Acteurs des temps présents, la maison des femmes d’ici et d’ailleurs, la maison médicale des houlpays, le Service Civil International, le monde des possibles, le petit monde panafricana, croch’ asbl, présence et action culturelles, la coordination des associations Amercoeur Longdoz ainsi que la maison intergénérationnelle.

Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative, à toutes celles et ceux qui ont participé de près ou de loin à la construction et au développement des différentes activités, riches et diversifiées, tout au long de cette semaine.

On vous donne rendez-vous d’ores et déjà l’année prochaine avec l’idée d’impliquer encore davantage les citoyens dans la réflexion, tout au long de l’année. 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Cédric Ballarati dans le cadre du projet « Et vous, à quoi rêvez-vous ? »

Peuple et Culture : Comme nous l’annoncions dans le numéro précédent de la gazette, un certain nombre de panneaux réalisés à partir de tes photographies et qui invitent les habitants du quartier à répondre à la question « Et vous, à quoi rêvez-vous ? » seront bientôt affichés. Peux-tu nous expliquer ce que représente pour toi ce projet en tant qu’habitant du quartier ?

Cédric : « Pour moi, les mots importants sont : « Démarche Participative »... Il s’agissait de développer un projet qui rende l’art accessible dans sa forme la plus immédiate : mes photos, on peut les trouver belles sans devoir en passer par des concepts explicatifs ! Je voulais aussi que ces images, en attirant l’attention du spectateur sur un lieu particulier, soient directement visibles : pas question de rentrer dans un musée pour les découvrir !... 

Lire la suite

 

Interview de Tiffany et de Isabel de la Compagnie « Espèces de… » pour le spectacle "Quelle qu'en soit l'issue?"

Peuple Et Culture : Pouvez-vous évoquer en quelques mots la genèse du spectacle Quelle qu’en soit l’issue ?

Cie Espèce De : Il s’inspire d’un spectacle qui  a été créé il y a 20 ans (juin 1995) à l’initiative de Lorent Wanson dans le cadre des 50 ans de la Sécurité Sociale. Isabel et Martine faisaient déjà partie de l’aventure à l’époque…

En tant que Compagnie de Théâtre-action nous organisons régulièrement des ateliers pour des personnes précarisées, en grande difficulté sur le plan économique et social. Nous nous sommes rendu compte qu’elles ne savaient plus très bien d’où venaient les acquis de la sécurité sociale : c’est ça qui nous a poussé à « remettre le couvert » avec le spectacle. Début 2013, nous en avons repris la matière. Vingt ans s’étaient écoulés depuis la création ; nous avons dû réécrire la dramaturgie, revoir les arrangements musicaux et adapter les textes…

Lire la suite

 

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter