L’actualité éclaire un peu plus chaque jour l’urgence de sociétés plus justes, plus démocratiques et plus solidaires. Bâtir cet avenir désirable nécessite de prendre en compte les mutations profondes que nous connaissons aujourd’hui et de relever collectivement les défis environnementaux, sociaux, culturels et économiques qui en découlent.

C’est pour partir à la recherche de réponses associatives à ces défis que Peuple et Culture développe le projet « C’est possible.EU », en partenariat avec la Fédération des Centres sociaux et socioculturels en France, la Ufa fabrik en Allemagne et Arci Culture Solidali en Italie.

POUR QUI ? 
Les travailleur.euse.s salarié.e.s ou bénévoles d’associations actives dans l’Education des adultes.

POURQUOI FAIRE ?

  • Réfléchir et penser les formes et les dynamiques d’engagement par le questionnement des ressorts de l’agir collectif.
  • Analyser les conditions propices au développement d’initiatives citoyennes respectueuses du bien commun et de l’intérêt général : repérer et déchiffrer dans l’hétérogénéité des pratiques observées, les éléments fondamentaux qui déterminent les conditions de réussite des actions.

QU’EST-CE QUE JE GAGNE ?

Au sein d’un dispositif pensé comme un laboratoire de recherche et d’analyse critique, de fabrication et d’expérimentation, les participant.es pourront :

  • Identifier et mutualiser des savoirs, des savoir-être, des savoir-faire et des savoir-agir
  • capitaliser leurs apprentissages et enrichir leurs référentiels pédagogique, méthodologique et didactique,
  • renforcer leurs compétences et élargir leur offre à destination des adultes en essaimant leurs acquis, outils et ressources au service d’initiatives citoyennes.

OÙ ET QUAND ?

En Vendée, en France à la Fédération des Centres sociaux de Vendée du lundi 2 mars au vendredi 6 mars 2020 inclus. (retour le vendredi 6 ou le samedi 7/3 en fonction des trains ou vols disponibles).

A Gênes, en Italie, à l’association ARCI Genova du lundi 30 mars au vendredi 3 avril 2020 inclus. (retour le vendredi 3 ou le samedi 4/4 en fonction des vols disponibles).

A Berlin, en Allemagne au Centre Culturel International UfaFabrik  du lundi 25 mai au vendredi 29 mai 2020 inclus. (retour le vendredi 29 ou le samedi 30/5 en fonction des vols disponibles).

 

COMBIEN ÇA COÛTE ?

La participation est gratuite. Les frais de voyage et de séjour (repas, logements, transports locaux) sont entièrement couverts par la subvention européenne.

CONDITIONS DE PARTICIPATION

ATTENTION, le nombre de participant.e.s est limité à 8.

Avant le départ, les personnes inscrites s’engagent à participer à une rencontre de présentation du projet et du programme, de ses enjeux, de ses outils et du partenaire d’accueil.

Pendant le séjour en Italie, les participant.es s’engagent à s’impliquer dans le processus de production des savoirs communs et à participer à toutes les étapes du programme de la semaine.

Environ trois mois après leur retour, les participant.e.s seront invité.e.s à se retrouver pour évaluer les acquis et envisager les reports dans leurs pratiques      

 

 vendée 2020 cover Page 1 px150 Italie 2020 cover Page 1 150px  Berlin 2020 cover Page 1 150px 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 24 septembre, 1er, 8,14,21 et 28 octobre 2019, de 09:30 à 16:30, @Peuple et Culture.

 

On les appelle Activistes, Artivistes, Zadistes, Potagistes, Patatistes, Casseurs de pub, Déboulonneurs, Reposeurs, Indignés, Occupy Wallstreet, Nuit debout, Lanceurs d’alertes… ils ont en commun d’agir pacifiquement dans l’espace public pour faire entendre leurs voix et exprimer leur volonté d’une société différente; plus solidaire, plus conviviale...tout simplement plus humaine. Ce sont des femmes et des hommes, de tous âges et de toutes cultures, qui ont choisi de se constituer en îlots de résistance pour répondre, par des actions et des messages d’insoumission, à des situations imposées, des violences étatiques inacceptables. Comme avant eux Henry David Thoreau, Emile Zola, Victor Hugo, Rosa Parks, Nelson Mandela, Gandhi, Vandana Shiva..., ils désobéissent sans agressivité et sans violence.

 Antisociale la désobéissance civile ? Citoyenne, noble et courageuse au contraire ?  Les avis divergent et les jugements rendus par les tribunaux également. En avril 2016, le tribunal de Première instance de Bruxelles condamnait une femme pour avoir tenté d’empêcher l’expulsion d’un homme vers le Congo en se levant dans un avion. Pour sa part, le tribunal de Mons soulignait, en novembre 2015, lors du procès des « bomspotters » que la désobéissance civile contribue au débat démocratique et renforce les institutions.

 La formation vous propose d’explorer différentes formes d’action pacifique et d’aller à la rencontre de quelques acteurs.

Objectifs

  • Développer sa connaissance de la désobéissance civile pacifique.
  • Explorer diverses formes de désobéissances citoyennes non violentes.
  • Analyser des pratiques, questionner des comportements et évaluer les risques.
  • Découvrir des outils.
  • Elargir ses capacités d’agir citoyennes.

 

Dates

Les 24 septembre, 1er, 8,14,21 et 28 octobre 2019, de 09:30 à 16:30.

Public

 Animateurs, formateurs, chargés de projet, responsables des secteurs associatifs et des secteurs non marchand public ou privé.

Paf

60€

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 30 septembre, 1,7 et 8 octobre 2019 - de 9h à 17h, à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture, rue du Beau Mur 45 – 4030 Liège

La formation vise à outiller les associations dans la définition, le développement et l’évaluation de projets porteurs du sens du bien commun et de l’intérêt général.  

Objectifs

  • Appréhender les différentes étapes de la conduite d’un projet ;
  • Etablir le plan d’action et le budget.
  • Evaluer
  • Penser ses pratiques et faire le point sur les actions en cours ou déjà réalisées ;

Contenus

Le contenu reprend les différentes étapes du projet et son cheminement partant de la construction jusqu’à l’évaluation :

  • Clarifier son idée ;
  • Dresser un état des lieux ;
  • Définir ses objectifs à court, moyen et long terme ;
  • Bâtir le plan d’action ;
  • Elaborer le budget prévisionnel ;
  • Rechercher des partenaires ;
  • Déterminer les indicateurs et les critères pour évaluer les résultats obtenus pendant et après l’action.

Méthodologie

La formation se développe sur les projets amenés par les participants, elle alterne des temps d’apports théoriques et des travaux pratiques.

Public

Animateurs, formateurs, chargés de projet, responsables des secteurs associatifs et des secteurs non marchands publics ou privé.

Paf.

60€ pour les 4 journées de formation remboursable par le Fond 4S pour les travailleurs relevant des CP 329.02 et 329.03

Dates

La formation se déroulera à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture, rue du Beau Mur 45 – 4030 Liège les 30 septembre, 1,7 et 8 octobre 2019 - de 9h à 17h

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 15 et 22 octobre, 12 et 19 novembre 2019, de 9:30 à 12:30, @Peuple et Culture.

 

Objectifs

Cette formation à destination des responsables, coordinateur-trices et directeur-trice-s d’institution a pour objectif de fournir les éléments nécessaires à la mise en place :

  • des conditions pour une institution plus interculturelle qui favorise un réel accueil de la diversité basé sur une relation de confiance ;
  • de mesures préventives en soutien aux travailleurs de terrain qui, même s’ils participent aux formations interculturelles, ont besoin d’un cadre institutionnel gérant cette thématique.

Contenu

  • Analyse de l’ensemble des dimensions de l’organisme de formation en clés interculturelles : rappel de la démarche interculturelle et analyse de ses implications : travail sur l’identité, la culture, les préjugés et stéréotypes, les chocs culturels, la négociation du vivre ensemble, les phases clés de la démarche interculturelle et la transformation d’un système grâce à la démarche interculturelle.
  • Pistes pour des réponses institutionnelles à différents problèmes liés à la multiculturalité : Présentation du cadre théorique permettant d’analyser un organisme d’accompagnement de formation en clés interculturelles permettant d’examiner toutes les dimensions d’un organisme d’accompagnement ou de formation : le projet social, pédagogique ou éducatif, le ROI, l’accueil du public, la communication interne et externe, les approches professionnelles ou pédagogiques, la gestion des ressources humaines, la coordination d’équipe, la résolution des problèmes liés à la multiculturalité etc.
  • Définition et programmation d’un projet de changement à trois ans pour son organisme afin qu’il devienne plus interculturel : Définition d’un projet de changement : les principes de base de la rédaction d’un projet de changement pour un organisme d’accompagnement ou de formation.

Méthodologie

Alternance d’exposés théoriques et d’exercices pratiques, d’analyse de situations apportées par les participants et mise en débat. Chaque participant sortira de la formation avec un projet de changement visant à intégrer plus d’interculturalité dans son organisme.

La formation pourra être prolongée en 2018 par 2 séances de suivi/coaching de 4 heures qui permettront un suivi de la mise en œuvre du projet de changement dans les organismes et/ou un approfondissement de certains contenus abordés.

Public

Directeurs/directrices ou coordinateurs/coordinatrices d’organismes d’accompagnement ou de formation d’adultes en milieu multiculturel.

Prérequis nécessaire : une sensibilisation préalable à la communication interculturelle.

Intervenante

Dina SENSI, formatrice du Discri.

Dates

15 et 22 octobre, 12 et 19 novembre de 9h30 à 12h30

PAF

15€

Lieu

Espace CACERES - rue du Beau Mur, 45 - 4030 Liège.

Inscriptions

Nombre de participant-e-s : 15 Max. Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 21 et 22 octobre 2019, de 09h à 17h, à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture ASBL, rue du Beau Mur  45 à 4030 Liège (Grivegnée).

L’arpentage a été utilisé, en France, dans le milieu ouvrier du 19eme siècle, pour favoriser l’appropriation du savoir de tous par tous. Cette pratique, qui s’est ensuite perpétuée dans les associations d’Education populaire,  permet de lire un livre collectivement, en peu de temps, par un découpage et une répartition des contenus entre les participant(e)s. La mise en commun s’effectue au sein d’un dispositif d’échanges et d’analyses critiques autour des idées développées dans chacune des parties.

Objectifs : 

  • Découvrir des pensées, des auteur-e-s, des théories.
  • Acquérir des savoirs communs et des références communes pour sortir des dominations.
  • Construire de l’intelligence collective.
  • Expérimenter une pratique de lecture collective qui articule les savoirs d’un auteur et  ceux des lecteurs.
  • Analyser la méthode d’animation de manière critique en interrogeant son cadre d’utilisation.

Programme des deux journées :

« Le peuple contre la démocratie » de Yasha Mounk

Ce n’est ni plus ni moins que la fin de la démocratie que le politologue américain envisage dans son livre, si on ne se bat pas pour la défendre. Pendant des années, Yascha Mounk a fatigué ses proches à force de leur annoncer qu’une vague populiste allait déferler sur les démocraties occidentales. Ses amis lui reprochaient de crier au loup, de jouer les cassandres. Aujourd’hui, le jeune et brillant professeur de théorie politique à l’université de Harvard n’a plus ce problème : un peu partout, on a enfin pris conscience qu’en Amérique du Nord comme en Europe occidentale, les citoyens se détournent de la démocratie en nombre de plus en plus important. A la veille de scrutins décisifs pour l’avenir en Europe, une nouvelle question se pose : comment réveiller le désir entre les citoyens et la démocratie, quand les peuples se laissent draguer — et séduire — par des candidats aux régimes musclés ?

Pédagogie :

Notre modèle pédagogique ascendant s’inscrit en rupture avec l’enseignement traditionnel : nous utilisons des méthodes actives qui placent les participants au cœur des processus d’apprentissage en les mettant en situation d’agir.

Public :

Animateurs, formateurs et acteurs associatifs du secteur associatif et non marchand public/privé.

Prix :

La participation s’élève à 60€ par participant(e) (remboursé par le Fonds 4S pour les travailleurs des commissions paritaires 329.02 et 329.03)

Ce prix comprend le livre et la participation aux 2 journées de formation.

Dates et Lieu :

La formation aura lieu les 21 et 22 octobre 2019 de 9h à 17h, à l’Espace Cacérès  de Peuple et Culture ASBL, rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège (Grivegnée).

Renseignements :

Pierre Arnoldy : 04/3428333 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscriptions

 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 24 et 25 octobre  2019, de 9h à 17h @Peuple et culture

« On oublie vite ce qu’on a appris mais on n’oublie guère ce qu’on a trouvé »

Toutes celles et ceux qui souhaitent inscrire leurs activités dans les champs de l'Éducation permanente et/ou populaire doivent être capables de traduire l’éman-cipation dans leurs pratiques en se distanciant notamment de la posture traditionnelle « du maître qui enseigne et de l’élève qui apprend ». Pour y parvenir, les références pédagogiques ne manquent pas : Oury, Freinet, Neill, Freire, Pestalozzi … pour n’en citer que quelques un(e)s.

 

OBJECTIFS

  • Découvrir quelques grands pédagogues de l’Education Nouvelle.
  • Acquérir de nouvelles connaissances et développer ses compétences en augmentant sa capacité d’innovation en animation et formation.

PUBLIC

Animateurs, formateurs et acteurs associatifs du secteur associatif et non marchand public/privé.

MÉTHODOLOGIE

Les pratiques méthodologiques de Peuple et Culture s’inscrivent en rupture avec l’enseignement traditionnel : les pédagogies sont ascendantes, elles s’appuient sur des méthodes actives qui placent les participants au cœur du processus d’apprentissage en les mettant en situation d’agir.

QUAND ET OU ?

La formation aura lieu les jeudi 24 et vendredi 25 octobre  2019 de 9h à 17h à l’ESpace Cacérès de Peuple et Culture - rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège (Grivegnée)

PRIX

Le montant de la participation s’élève à 50€ pour les deux journées de formation intégralement remboursable par la Fonds 4S.

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTION

Pierre Arnoldy : 04/3428333 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 12,13,18 et 19 novembre 2019 de 9h à 17h à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture – rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège.

Objectifs

La formation vise à accompagner les associations qui désirent développer des projets d’éducation permanente (décret de la FWB du 17 juillet 2003), c’est-à-dire ayant pour objectif de favoriser et développer chez les adultes une prise de conscience et une connaissance critique des réalités de la société; des capacités d’analyse, de choix, d’action et d’évaluation ; des attitudes de responsabilité et de participation active à la vie sociale, économique, culturelle et politique.

Contenus

  • Appropriation des textes réglementaires ;
  • Réfléchir les activités et les projets des participants pour les inscrire dans les critères quantitatifs et qualitatifs du champ de l’Éducation permanente ;
  • Penser les processus et les méthodologies pour développer des prises de conscience, la connaissance critique des réalités de la société; des capacités d’analyse, de choix, d’action et d’évaluation; des attitudes de responsabilité et de participation active à la vie sociale, économique, culturelle et politique ;
  • Questionner ses pratiques pour mesurer ses forces, ses faiblesses et évaluer ses besoins.

Méthodologie

La méthodologie est ascendante, elle s’appuie sur les activités et projets amenés par les participants. L’appropriation du cadre légal s’effectue collectivement par la lecture, le questionnement et l’échange.

Public

Les associations qui envisagent de demander une reconnaissance en éducation permanente.

Dates

La formation aura lieu les 12,13,18 et 19 novembre de 9h à 17h à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture – rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège.

PAF

15€

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 14, 15, 20, 21 & 22 novembre 2019, de 09h30 à 16h30, à l’Espace Cacérès  de Peuple et Culture ASBL, rue du Beau Mur  45 à 4030 Liège (Grivegnée).

La formation, basée sur la méthode développée par l’organisation EPTO (European Peer Training Organisation), propose un programme d’éducation interculturelle permettant aux participants de devenir eux-mêmes acteurs dans la lutte contre les préjugés et les discriminations.

Objectifs :

  • Prendre conscience de sa propre identité culturelle.
  • Reconnaître et confronter les préjugés et discriminations sous toutes leurs formes.
  • Comprendre les comportements et les processus d’inclusion et d’exclusion.
  • Développer esprit critique et empathie.
  • Créer des environnements inclusifs.

Méthodologie :

Mise en situation d’expérimentation d’outils d’animation, de jeux interculturels et de méthodes interactives d’éducation interculturelle. Apports théoriques et pédagogiques en lien avec ce que les différents outils questionnent et révèlent.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 25,26, 27 novembre et les 9 et 10 décembre 2019 de 9h à 17h, à l’Espace Cacérès  de Peuple et Culture ASBL, rue du Beau Mur  45 à 4030 Liège (Grivegnée).

Dans une société fractionnée,  en proie au discours simpliste des mouvements populistes, les citoyens se voient confisquer leur pensée et leur parole  au profit de démagogues de tout poil qui n’hésitent pas à travestir le réel pour servir leurs intérêts. C’est dire combien réintroduire de la complexité dans nos manières de penser et d’agir tient à la fois de l’hygiène intellectuelle  et de l’urgence sociale.

Identifier les problèmes, retrouver une marge de manoeuvre indispensable au changement, réaffirmer l’importance de la logique,  de la dialectique et de l’éthique, autant de défis que se propose de relever l'Entraînement Mental.

Cette culture méthodologique qui s’appuie sur l’expérience du vécu, la confrontation des points de vue, l’identification des aspects, la formulation des situations problèmes, vise à renforcer les capacités d’analyse critique des acteurs confrontés à la prise de décision.

L’entraînement mental cherche à articuler trois dimensions :

  • Une approche logique découpée en quatre phases dynamiques :
    • La représentation
    • La problémation
    • L’explication
    • L’action

Mon raisonnement respecte-t-il les règles de la logique qui m’évitent de tout confondre : fait, problème, analyse, besoin, désir, demande, possible, probable, souhaitable, morale, éthique, déontologie, but, objectif, finalité…?

  • Une approche dialectique qui permet de repérer et d’appréhender les zones de tension et de contradiction présentes au coeur des situations problèmes.

Dans l’étude des situations concrètes, est-ce que je tiens suffisamment compte de la complexité, de l’hétérogénéité et du caractère contradictoire de l’agir humain ?

  • Un engagement éthique qui invite à la vigilance et pose le défi de la responsabilité à travers l’action.

Est-ce que je m’autorise à cette liberté de pensée, de conscience nécessaires au questionnement de la morale, de la déontologie, du sens du devoir tels qu’habituellement prescrits dans mon milieu d’origine, d’appartenance ou de travail ?

Objectif :

Permettre aux participants de découvrir, questionner, renforcer une approche complexe de situations dites problématiques à partir de et avec la culture méthodologique de l’Entraînement mental afin de pouvoir mieux analyser les situations et ajuster l’action.

 

Méthodologie :

C’est essentiellement à partir de situations concrètes amenées par les participants que la formation favorise la découverte des différents mécanismes de pensées et d’actions. Il ne s’agit pas de traiter les situations mais de les travailler pour dégager des pans d’interrogations, d’analyses et de perspectives d’actions. Cette approche doit permettre :

  • De découvrir la culture méthodologique de l’Entraînement mental.
    • Sur quoi il s’appuie et se développe.
    • Comment il se pratique.
    • Quelles en sont les clés.
    • Ce qu’on peut en faire.

Public :

Animateurs, formateurs et acteurs associatifs du secteur associatif et non marchand public/privé.

Prix :

La participation s’élève à 120€ par participant(e) (remboursé par le Fonds 4S pour les travailleurs des commissions paritaires 329.02 et 329.03) Ce prix comprend, outre la  participation aux 5 journées de formation, le café et les collations.

Dates et lieu :

La formation aura lieu les 25,26, 27 novembre et les 9 et 10 décembre 2019 de 9h à 17h, à l’Espace Cacérès  de Peuple et Culture ASBL, rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège (Grivegnée).

Renseignements :

Pierre Arnoldy : 04/3428333 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

les 28 et 29 novembre 2019, de 9h à 17h, à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture - rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège (Grivegnée).

Comme le prévoit l’article 22 du décret du 17 juillet 2003, les Services du Gouvernement et le Conseil Supérieur de l'Éducation Permanente ont procédé à l’évaluation des textes de loi  relatifs à l’action associative dans le champ de l'Éducation permanente. La formation vous propose de porter un regard critique sur les nouveaux cadres légaux, d’identifier les changements, d’appréhender ce qui  les fonde et de mesurer leurs conséquences sur nos pratiques associatives..

Objectifs :

  • Mieux inscrire nos pratiques dans le champ de l'Éducation permanente des adultes.
  • S’approprier les nouveaux cadres légaux (Décret et Arrêtés d’application)
  • Porter un regard critique sur les réformes intervenues en identifiant notamment les opportunités et les menaces pour nos associations.
  • Remettre les changements en perspective avec nos pratiques associatives et dégager des points de vigilance nécessaires à assurer la continuité de nos actions et projets..

Public :

La formation s’adresse aux travailleurs salariés ou bénévoles du secteur de l'Éducation permanente des adultes.

Pédagogie et méthodologie :

Nos pratiques pédagogique et méthodologique s'inscrivent en rupture avec l'enseignement traditionnel. Nous savons que former des adultes, c'est faire le pari des prises de conscience nécessaires à la transformation de leurs représentations, de leurs pratiques et de leurs comportements.

Pour relever ce défi, nous plaçons les participant.e.s au cœur du processus d'apprentissage, par des méthodes actives, qui se centrent sur le faire et sur l'être en mettant les individus et les groupes en situation d'agir.

Date et lieu :

La formation aura lieu les jeudi 28 et vendredi 29 novembre 2019 de 9h à 17h à l’ESpace Cacérès de Peuple et Culture - rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège (Grivegnée)

Prix :

Le montant de la participation s’élève à 50€ pour les deux journées de formation intégralement remboursable par la Fonds 4S.

Renseignements :

Pierre Arnoldy : 04/3428333 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 2,3 et 12 décembre 2019 de 9h à 16h30 à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture - rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège (Grivegnée)

Objectif

La formation combine les apports de l’approche interculturelle aux outils de la médiation. La formation a pour objectif de sensibiliser aux différences de logiques culturelles et à leurs légitimités : elle invite les participant.e.s à dépasser le stade dit de « choc culturel » afin de créer collectivement un espace d’échange et de négociation. 

 

Ma culture, mon identité culturelle :

  • Être d’ici : éléments culturels partagés ;
  • Mon identité culturelle, ma singularité ;
  • Zones conscientes et inconscientes de la culture : lieux du choc culturel ;
  • Préjugés et stéréotypes : mieux comprendre leur logique de fonctionnement  afin d’être mieux à même de lutter contre les différentes formes de discrimination.

 

Centré sur la rencontre des différences et la création d’un cadre commun :

  • Schéma de la communication notamment non verbale ;
  • Différents modes de gestion de situations difficiles ;
  • Application à la diversité culturelle ;
  • Chocs culturels (de préférence fournis par les participants) ;
  • Décodage d’un choc culturel: analyse et recherche de solutions «win-win»;
  • Attitudes médiatrices : recul, neutralité, assertivité, clarification, reformulation ...
  • Au-delà du choc culturel : comment faire société tout en cherchant à promouvoir l’exercice des droits culturels ? 
  • Vivre en démocratie : qu’est-ce qui est négociable et qu’est-ce qui ne l’est pas ?

 

Analyse de cas :

  • Au départ des situations professionnelles amenées par les participant.e.s qui ont posé ou posent encore problème ;
  • Décodage des situations et recherche de solutions en groupe ;
  • Travail spécifique sur la recherche négociée de solutions «win-win» ;
  • Apport de grilles de décodage diverses.

 

Public

La formation s’adresse aux travailleurs salariés ou bénévoles du secteur de l'Éducation permanente des adultes, de l’Aide à la Jeunesse, de l’intégration et  de l’insertion. 

 

Méthodologie

Elle combine la pratique de la médiation à l’approche interculturelle (méthode d’analyse des chocs culturels de Cohen-Emerique) ; la formation se réfère également à la méthode d’analyse de cas.

La formation s’appuie sur l’expérience personnelle et professionnelle des participant.e.s  en sollicitant leur implication à l’intérieur d’un cadre qui se veut sécurisant : les limites personnelles y seront respectées ... diversité oblige !

 

Dates et Lieu

La formation aura lieu les 2,3 et 12 décembre 2019 de 9h à 16h30 à l’ESpace Cacérès de Peuple et Culture - rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège (Grivegnée)

 

Prix

Le montant de la participation s’élève à 15€ pour les 3 journées de formation, montant  intégralement remboursable par le Fonds 4S.

 

Renseignements 

Pierre Arnoldy : 04/3428333 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 4,5 et 6 décembre 2019, de 09h à 17h, à l'espace CACERES de Peuple et Culture - rue du Beau Mur, 45 - 4030 Liège.

Le «Planspiel » a pour objectif de faire vivre aux participant.e.s un processus démocratique de décision politique. Inspiré du jeu de rôle, il permet d’entrer « dans la peau » des femmes et hommes politiques et de travailler sur un/des thèmes de société. La réflexion, le débat contradictoire, la décision mais aussi la prise d’initiatives et le travail de groupe sont stimulés tout au long du processus.

La formation permettra de se former à l’animation du dispositif de « Planspiel » Vivre le Parlement européen.

Objectifs :

Soutenir la Démocratie en rapprochant les citoyens des enjeux politiques par l’expérimentation de processus de décision démocratique.

Développer les compétences des travailleurs du secteur associatif dans la mise en place d’initiative d’éducation à la citoyenneté.

Vivre par l’expérimentation le jeu de simulation « Vivre le parlement européen » et acquérir les compétences nécessaires à son animation.

Envisager les possibilités de transfert et de report des compétences acquises vers d’autres.

 

Public :

La formation s’adresse à des travailleur.euse.s salarié.e.s ou bénévoles des secteurs associatifs.

Date et lieu : 

La formation se déroulera les mercredi 4, jeudi 5 et vendredi 6 décembre 2019 de 9h à 17h à l’Espace cacérès de Peuple et Culture, rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège (Grivegnée)

 

PAF:

  • 60€ pour les 3 journées de formation remboursable par le Fond 4S pour les travailleurs relevant des CP 329.02 et 329.03

Inscriptions

Personne de contact : Pierre Arnoldy 04/3428333 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter